CONTRE LA MALTRAITANCE DOIT ON CREER UNE SPH?

Publié le par HANDY CAPE

Elle est belle et bien présente la maltraitance des personnes handicapées... Physique et morale.

Physique :

Et bien là libre cours à l'imagination des enfoirés qui profitent du handicap pour assouvir leur coté sadique. Lâche? Oui évidement mais le véritable problème c'est que cette maltraitance souvent on ferme les yeux dessus! Du service médical à domicile aux voisins de pallier ... 

Alors JE CRIE UNE FOIS DE PLUS: DENONCEZ SI VOUS AVEZ LE MOINDRE DOUTE!!!!!!! LA POLICE,LA GENDARMERIE , LES SERVICES SOCIAUX PEU IMPORTE! NE VOUS CACHEZ PLUS REAGISSEZ!!!!!!!!!!

Sachez que si c'est la peur que l'on apprenne que c'est vous qui avez dénoncé qui vous empêche d'agir,le secret reste gardé.Aucun doute à avoir. Mais dites vous qu'il faut mieux un petit coup de fil pour rien à une personne handicapée qui sera perpétuellement maltraitée.
Merci pour eux.

Morale :

Dans cette seconde partie on est véritablement confronté à un véritable problème et pas facile du tout à résoudre...

Entre ceux qui sont sous tutelle et qui ne peuvent plus décidé de rien et qui sont donc prisonniers de leur ravisseurs légaux et ceux parmi nous qui sont les plus handicapés et donc totalement dépendant d'une tierce personne qui peut agir comme bon lui semble à votre place, on est en face d'un racket psychologique!

ALORS DOIT ON CREER UNE Société Protectrice des Handicapés?

Après tout pourquoi pas... La SPA à résolu bien des problèmes...

A BON ENTENDEUR,


HANDY CAPE


Publié dans HANDICAPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

THERESE 01/02/2009 22:09

là je ne suis pas d'accord car depuis 9 ans 1/2 je soutiens mon mari j'ai la tierce personne ce qui me permets de pouvoir m'en occuper et m'a permis une retraite anticipée pour être avec lui je ne me considère pas comme raqueteuse psychiologique je donne tout de ma personne et mon moral n'est pas toujours au beau fixe croyez moi

COLETTE 16/10/2008 19:52

Il y as huit ans je suis tomber sur une infirmiere quand arriver l heure j avais des crampes d'estomac des sueurs froides j avais demander de changer et elles travail par secteur est je n est pas pu elle me faisait les piqures elle prenez son elan et houst un jour l aiguille est méme ressorti toute tordu ,quand elle as pris sa retraite je vous jure j ai apréciée et maintenant elle est remplacer par deux infirmiers charmant,aussi bien l un que l autre toujours un mot gentil ce n est peut étre pas grand chose mais sa fait hyper plaisir et quelque fois il s'attarde un petit moment avec un bon café
tu crois que l on peut faire quelque chose? ?
Bravos pour tes articles bisous colette

Bab 14/10/2008 19:45

Hier je suis allée à la MDPH. J'y ai vu une mère avec sa fille handicapée. J'ignore son âge. Elle semblait avoit entre 13 et 15 ans, ne pouvait pas s'exprimer en paroles. En sortant, nous les avons retrouvées à l'arrêt du tram. La jeune fille voulait quelque chose. Sa mère a refusé. La fille lui a alors décoché un énorme coup de pied. Etait-ce à cause du refus ou pour une autre raison ? Je ne sais pas. La mère a réagi par retour et lui a flanqué une énorme gifle. La gamine se tenait l'oreille.

Nous étions choqués. Surtout parce qu'elle est revenue à la charge et lui en a mis encore trois, en lui disant qu'elle lui avait fait mal.

Mon compagnon a demandé à la mère d'arrêter de frapper.

Tout le long du trajet, nous étions tristes. On avait beau se dire que peut-être c'était la goutte qui faisait déborder le vase, que cette mère avait sans doute mille problèmes, qu'elle était à bout de nerfs, elle venait de faire une démarche difficile peut-être sans résultat, bref, nous lui cherchions des excuses. Mais la gamine qui pleurait, je n'arrive pas à me l'enlever de la mémoire ! Elle était sans défense, même si elle avait donné un coup de pied...

S'il y a un espoir pour qu'elle progresse, qu'elle apprenne à parler et construise une vie, cet espoir semble bien enfoui dans ce contexte... Y aura-t-elle accès si sa propre mère ne la comprend pas ?

Oui, il y a des gens qui haïssent la différence, la faiblesse et la maladie. Ils sont un danger pour nous et pour tous ceux qui manquent de défense.

Ce que j'ai du mal à comprendre, c'est qu'on les retrouve parmi le personnel médical.
Ton historie Handi@dy m'a fait aussi frémir ! C'est très grave.
Qu'est-ce qui a fait que tu n'aies pas eu de réaction de défense ? Est-ce que tu étais trop faible ? Et ceux qui t'ont soignée ensuite ? Pourquoi n'ont-ils rien fait pour l'empêcher de nuire ?

C'est hallucinant.

Nikki 13/10/2008 19:17

Bonsoir Handi, et à vous tous bien entendu, passants lecteurs et auteurs.
Handi à la spécificité de nous poser des questions existentielles plutôt "coton" ;-))
Faut-il ou non créer une SPH ? à lire le texte de Handi@dy on peut être sûr que oui ! Que va-il donc arriver à cette "brave" infirmière ? Pas grand chose sans doute, et c'est bien dommage à mon sens. Des pervers, des tordus, il y en a partout, on en croise tous les jours qui abusent et maltraitent les + faibles d'entre nous. Par contre, pour s'occuper des personnes très fragilisés (malades, personnes âgées, handi etc) il faudrait effectivement trouver une solution afin que n'importe qui, dépourvu de la moindre empathie ne puisse devenir "leurs maltraitants" au lieu d'être leurs soignants.
Je réfléchi à ta question Handi.....
à +
Nikki

natalie 13/10/2008 13:10

Ma matinée avait bien commencé et après la lecture de ce blog me voilà plombée ! Vos témoignages font froid dans le dos et en comparaison, j'ai l'impression de vivre au Pays des bizounours.
Natalie