Bien plus haut que le Kilimanjaro: Le degré du handicap...

Publié le par HANDY CAPE

Un  fantastique exploit, non seulement physique mais humain. Je pense que tous les commentaires que l'on pourra lire dans la presse ou entendre dans les divers médias ne manqueront pas de faire l'éloge de ces 10 personnes et ce ne sera que la moindre des choses.

Moi aussi bien sur j'applaudis et je leur rend ici un immense hommage . Bravo à vous tous pour cette  magnifique leçon de courage ou la place de l'émotion est si grande qu'aucun être humain ne peut y rester insensible.

Au delà ce cet exploit et en même temps de cette expérience c'est une multitude de questions et de réflexions qui se sont formées dans ma tête au fur et à mesure de la diffusion. MAIS A LA FIN DU REPORTAGE UN GRANDE QUESTION M'OBSEDAIT:

Il y a t'il un degré du handicap dans ce groupe?

Pour trouver la réponse je dois absolument étudier 3 points capitaux:


1) La formation du groupe.

Pour la première fois à ma connaissance , les principales catégories d'handicapés moteurs étaient représentées.La cécité, la surdité et les handicaps moteurs diverses.


  Les plus pénalisés dans la souffrance physique sont évidemment les handicapés moteurs contrairement aux handicapés sensoriels.
La  personne la plus dépendante  du groupe des handicapés physiques c'est la personne en fauteuil roulant. Dés qu'il faut grimper malgré son énergie impressionnante elle ne peux évidement pas accéder à la montée du Kilimanjaro sans l'aide des autres.

La personne la plus dépendante du groupe des handicapés sensoriels c'est la non voyante par son manque de repères perpétuels et donc sa dépendance perpétuelle aux voyants.Elle a beaucoup de mérite, marcher dans le noir dans un espace inconnu...

Quant à celle qui à le plus de mal à intégrer ce groupe au départ c'est pas forcément celle à qui j'aurai pensé: la personne atteinte de surdité. Mais son explication est une véritable catapulte: penser qu'elle comprend les réunions fondamentales sans jamais réfléchir à la difficulté pour elle de lire sur les lèvres si on parle trop vite et pas en face d'elle. Mais le dialogue va effectivement facilité son intégration.
D'ailleurs sa franchise me touche particulièrement quand elle même nous fait comprendre qu'elle se sent la moins handicapée du groupe.

2) La vie au sein du groupe.

Sur ce point de vue il n'y a plus de handicap. C'est un groupe ou l'entraide est nécessaire pour avancer tout comme elle existe dans un groupe de valides.On y retrouve tous les ingrédients d'une vie en communauté à savoir les affinitées,les commentaires sur l'un ou l'autre, ou  le caractère de chacun joue toujours un rôle primordial sur une bonne ou mauvaise entente, les coups de blues aux coups de bonheur.Enfin je dirai que ce n'est pas parce que l'on est handicapé que l'on comprends mieux le handicap de l'autre.
 

3) L'individu.

Par son envie d'arriver au sommet, il reste comme le commun des mortels, lorsque l'on a un choix à faire, lorsque autrui devient un obstacle à sa propre réussite,alors son égo prends le dessus,il faut abandonner l'autre pour mieux avancer seul.

Une analyse s'impose.

Est ce que vraiment il y a beaucoup plus de solidarité dans un groupe de personnes handicapées moteur que dans un groupe de valides? 

NON! On avance ensemble tant qu'on le peut et on avance seul si on le doit.C'est l'énergie collectif du groupe qui fait avancé l'énergie individuelle.
Ce n'est pas " tous ensemble ou personne" et c'est tant mieux...L'individualité de l'être humain est primordiale. 

Mais la frustration demeure face à l'échec lorsque celui ci est du exclusivement au handicap ,et c'est à ce moment précis que l'on peut se demander si on peut vraiment faire le deuil de celui-ci...

J'ai maintenant la réponse à mon obsédante question: ABSOLUMENT! IL Y A  BEL ET BIEN UN DEGRE DU HANDICAP DANS CE GROUPE.

Mais alors,est-ce le degré du handicap qui permet de faire le deuil de celui-ci, ou la force psychologique de l'etre handicapé que nous sommes?
Assurément la force psychologique de chacun d'entre nous...

En espérant que ce documentaire apportera un autre regard sur le handicap pour certains valides et qu'il ne sera pas considéré uniquement comme un simple divertissement d'émission de voyeurisme ...  

SUITE A LA DIFFUSION DE L'EMISSION  J'AI ETE INTERVIEWE PAR LA JOURNALISTE CHARLOTTE CLIDI DU NOUVEL OBSERVATEUR  
VOUS POUVEZ LIRE CET INTERVIEW A CETTE ADRESSE ET MERCI D'Y LAISSER AUSSI UN COMMENTAIRE  
http://teleobs.info.nouvelobs.com/articles/la_montagne_qui_cache_le_desert

A bon entendeur,

HANDY CAPE

 

Publié dans HANDICAPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

GRANDE MANIFESTATION POUR LES HANDICAPES EN PICARDIE 12/04/2008 23:45

merci pour le com mais je ne savais pas comment faire pour mettre le texte sur mon blog alor desolé davoir mi du temps a le metre mais voila c fait gros bisous a toute la famille et a lulu




Commentaire envoyé le : jeudi 10 avril 2008 15:44

Article associé : ma youyoute Voir l'article Éditer l'article
Saint-Quentin en Picardie

Pour exprimer leur colére , ils ont sorti leur banderole . Les parents de Ludivine, 9 ans , handicapée , se battent pour leur fille ait un fauteuil roulant adapté à son lourd handicap ..

http://www.lunion.presse.fr/index.php/cms/13/article/120898/#

http://www.lunion.presse.fr/index.php/cms/13/article/120898/#

http://www.lunion.presse.fr/index.php/cms/13/article/120898/#

Les parents de Ludivine organise une grande manifestation SAMEDI 19 AVRIL à 14HOO place de l'hotel de ville à Saint-Quentin dans l'AISNE , l'action partira de la place de l'hotel de ville , fera une halte à la sous préfecture , puis descendra rue d'Isle .Ceci afin de faire valoir les droits des personnes dans l'handicap .Beaucoup de médias seront présent pour cette opération baptiser " UN FAUTEUIL POUR LUDIVINE "

Les parents de Ludivine venlent porter plainte auprés des droits de l'homme à la cour euopééne .

FR3

L'Aisne nouvelle
Le courrier Picard
L'Union
etc........................

Nous comptons fortement sur votre présence pour défendre les droits de Ludivine et biensurs autres personnes dans ce cas .
Déja 450 personnes prévue à cette manifestation ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
Nous vous remercions évidements fortement et comptons sur vous pour faire parvenir ce message à votre entourage .

Le N° de TEL des parents : 03.23.60.28.35
Le N°du président de UNE LUEUR D'ESPOIR 06.70.70.19.49
Adresse internet des parents de Ludivine : le.9@hotmail.fr

COUDOUGNAN 08/04/2008 11:38

Merci à Handi Cape pour son éclairage si pertinent sur cette émission polémique.
Je me permets d'ajouter ma pierre à l'édifice avec l'interview "exclusive" d'un pote handi qui a participé aux castings, le raconte et fait ses commentaires sur les sitesHandigay et Handilove, avec divers liens (et en priorité le blog de Handi Cape !!!) ...
Et là-bas aussi vous pouvez réagir !
Gérard

clothylde 10/03/2008 15:19

Voilà le texte que j'ai envoyé à Charlotte Clidi

"J'aimerai que l'on fasse un jeu télé réalité avec des personnes en situation de handicap.
Sur plusieurs semaines avec diffusion quotidienne non- stop comme pour les valides.
Je vous en donne le thème:
LES PROCHAINS JEUX OLYMPIQUES DE PEKIN

Avec une obligation : autant de voyeurisme que pour les valides ; autant de temps de diffusion ; autant de reportages et commentaires ..
Bref, du temps plein, pour une fois la parité !
Et pas de médailles en chocolat, comme la dernière fois ou elles étaient deux fois plus petites pour les handi !!
Clothylde,
Maman d'un ado paraplégique
(http://catymic.over-blog.com)

HANDY CAPE 10/03/2008 18:04

SANS COMMENTAIRES ... TOUT EST DIT !!!!!!

clothylde 10/03/2008 15:04

Bonjour,
Je découvre ton blog par l'intermédiaire "des copains d'abord" dont je fais partie.
J'ai vu cette émission et , suite à des coms désagréables parlant de voyeurisme, j'ai écrit un coup de gueule à ce sujet.
Certes, l'émission n'est pas parfaite et peut même porter à contestation, néanmoins elle a le mérite de parler des personnes handicapées.
Certains disent qu' une émission montrant le quotidien aurait été préférable, ok ! mais, on a maintenant des reportages au moment du téléthon sur le quotidien, là , c'était aussi l'occasion de montrer que les handi peuvent faire et vivre autre chose que l'ether et les pansements !
Moi, j'aimerais que ce genre d'émission montre qu'il est urgent de créer aussi des structures ,des équipements des appareillages, des encadrements pour les loisirs et le sport (ski, plage etc..) Que ces émission montrent que les handis pourraient aussi aller en vacances et qu'il est urgent d'aménager l'accessibilité.
Bien sûr, c'est raccoleur ! et alors !? si tu veux être égal aux valides, il faut accepter de jouer sur leur terrain !!
Mon blog n'est pas spécialisé dans le handicap, mais de temps en temps, je publie sur le sujet notamment concernant mon fils, paraplégique depuis l'âge de 2 mois ( il a 16 ans )
amitiés, @+, Clo

HANDY CAPE 10/03/2008 18:03

Bonjour Clothylde et bienvenue!Ton com est très intéressant d'autant que tu es très sérieusement concerné...Tu as entièrement raison! Et c'est ce pour quoi je me bats, OUI a l'insertion valides-handis  NON au voyeurisme et aux émissions qui ont un goût amer de BA (voir article "sommes nous plus cons que les valides...")!!!

calou83 06/03/2008 14:14

Re !
Malheureusement, je ne peux pas écouter l'interview via internet (mon ordi ne le lit pas...), quand à mon "contrat" et celui de tant d'autres AVS, voilà : Nous sommes tous embauchés en contrats précaires (CAE, CA et autres CNE...) aucun AVS n'est embauché en CDI, on nous précise que nous éxerçons une fonction et non un métier, et qu'il n'est pas prévu que ça le devienne ! Donc, en tout cas dans le Var, il a été décidé de réduire ou de ne pas reconduire les contrats en question : Réduction de Personnel !!! Ce qui a un triple effet pervers. En premier lieu, bien sûr, beaucoup d'enfants en situation de handicap se retrouvent sans AVS ou avec peu d'heures de présence d'AVS. Ensuite, les instits : Quand on a une classe de 28 élèves, il est impossible de consacrer beaucoup de temps à un enfant qui a besoin d'une aide permanente (qu'elle soit physique ou pédagogique). Enfin, on précarise un peu plus les AVS, en leur "proposant" de travailler moins pour gagner moins. La plupart des AVS sont des femmes (en formation : 2 hommes pour 26 femmes). Voila, quand tu as des enfants que tu dois laisser à la cantine même si tu ne travailles que 20 h/semaine et que tu gagnes 600 euros par mois, il est tout simplement impossible de vivre. Alors tant de personnes de bonne volonté et prêtes à faire changer les choses se retrouvent sur le carreau et avec elles autant de chances pour ces enfants de suivre une scolarité ordinaire.... De quoi te dégoûter quand tu t'investis vraiment dans ce que tu fais, de quoi te dégoûter un peu plus du "système" et des promesses de campagne façon poudre aux yeux. Je suis un peu pessimiste et surtout très en colère. J'éspère pouvoir continuer à travailler avec des personnes handicapées, mais plus à l'école, là où tout se joue quand on veut que les mentalités évoluent...

HANDY CAPE 06/03/2008 17:19

Pour lire l'interview télécharge le logiciel gratuit REAL PLAYER

Merci pour ton explication. Effectivement y'a un réel problème...Je pense que ton commentaire va intéressé plus d'une personne et c'est un bon endroit pour ouvrir le dialogue.
Merci encore Calou83 et bon courage...